Jean François Wirth

Jeu entre les espaces, les temps, les gestes et la lumière. Hasards?! Accidents volontaires. Mouvements croisés, complices ou contrariés. Danser l’impalpable pour le mettre au jour. Capter, saisir, attraper au vol. Briser le temps en éclats. Effilocher la matière, filer les chairs, tisser une autre forme, d’autres sens. Accélérer dans l’immobile. Apparaître en s’effaçant. Fondre dans le geste, jusqu’à l’abstraction, la disparition.

Mounya Kecha

Mounya Kecha
alias DYLAKS
Artiste Peintre Graphiste
Art Contemporain & Graphisme

Bruno de Chénerilles

Depuis plus de 30 ans, il compose et performe musiques électroacoustiques, instrumentales et créations multimédia pour le spectacle vivant : concerts, résidences, théâtre (TNS Strasbourg, Theatre de la Ville de Paris) et danse, la radio (France Culture), le cinéma et la télévision (Arte, France 3).

Concerts en France et en Europe (Allemagne, Belgique, Autriche, Suisse, Italie, Slovénie) et au Canada.

Disques vinyls, CDs et DVDs sur les labels Planétarium, Hat Hut Records, Audiorama et nombreuses compilations en France, Espagne, USA, GB.

Voir video et audio sur les sites et galeries:

www.newmultitouchmusic.com,
https://vimeo.com/audiorama/albums, https://soundcloud.com/brunodechenerilles,

Julien Kuntz

Julien Kuntz est dessinateur de satire et d’humour. Il « croque » ses contemporains depuis près de vingt ans. Sa démarche est une forme de réflexion sur la société d’aujourd’hui et de demain, sur nos comportements, nos contradictions et nos absurdités. Ses dessins représentent des hommes, des femmes, des couples, des squelettes, des animaux, sous une forme satirique teintée d’une pointe de poésie. Ses principales thématiques : la politique et la satire sociale, l’érotisme, la table et le vin, les danses macabres, l’art et les artistes, l’écologie, Strasbourg et sa région. Il travaille essentiellement à l’encre de chine, l’aquarelle et la pierre noire.
Son travail est exposé dans différentes galeries et manifestations publiques, en France, en Allemagne, en Italie, en Suisse et, à partir d’avril 2016, au musée Tomi Ungerer – Centre international de l’illustration à Strasbourg.
Il est auteur de plusieurs livres d’illustration, dont l’un est préfacé par Tomi Ungerer. Son travail se retrouve aussi sur des supports de communication : étiquettes de vins, dessins de presse, affiches, faire-part, cartes de voeux, etc. Certains de ses dessins font partie des fonds d’acquisition publique de l’artothèque et du cabinet d’estampe de la bibliothèque de la Ville de Colmar.

Copa & Sordes

Copa & Sordes
human conditions
Das Künstlerduo Copa & Sordes beschäftigt sich mit den Grenzbereichen zwischen Kunst, Design und
Praktiken des täglichen Lebens wie Arbeit, Essen und Textilkultur. Im Zentrum unserer Arbeit stehen
dabei Interaktionen mit Menschen. Sei es an ihren Arbeitsorten, im Alltag oder in Ausstellungssituationen.
In ihren Projekten verbinden sie digitale Entwurfs- und Herstellungsprozesse mit analogem Handwerk
und industrieller Fertigung.

Copa & Sordes
human conditions
Le couple d’artistes Copa & Sordes s’intéresse aux zones intermédiaires entre les arts, le design et la
culture de la vie quotidienne, comme les textiles, les conditions de travail ou la culture culinaire. L’aspect principal est l’interaction avec les humains. La production digitale se marie avec l’artisanat traditionnel et
la production industriel.

Sébastien Prétot

Né en 85 à Paris, Je suis dessinateur et graphiste de formation.
De nombreux clients me font confiance pour créer leurs identités visuelles et supports de communication dans l’édition et le web.
Lorsque je ne suis pas derrière un ordinateur je visite des vestiges post-industriels ou no-man’s land, bombes de peinture à la main afin d’exprimer une certaine spontanéité allié à la rigueur du design typographique. Pour conserver ces œuvres éphémères j’utilise la photographie afin d’archiver ces moments libres et furtifs.

Horace Lundd

« Ce travail s’ancre résolument dans certains des enjeux les plus actuels tramant le champ de la création contemporaine, qu’il s’agisse d’une dimension postmédia assumée et réfléchie, articulant en un dispositif immersif des stratégies plastiques propres à l’installation, la vidéo, la performance ou encore à la scénographie, mais aussi en tissant un dialogue subtil avec nombres d’artistes actuels réinvestissant à nouveaux frais la question de la narration dans l’art contemporain. Enfin, son travail se fonde aussi sur une sorte de mise en scène de la construction sociale du genre en investissant des stratégies de neutralisation ou de sur-visibilité de nature à saper les assignations identitaires binaires héritées des schèmes cognitifs propres à la domination masculine. L’exposition comme espace pour un régime de regard émancipé des comportements routiniers et ouverts aux expérimentations esthétiques et sociales recoupe le territoire qu’Horace Lundd s’efforce d’explorer. »
Cyrille Bret.

Erik Fryd

Erik Fryd dessine sur mur, papier, toile, verre ou bois…avec des outils analogiques ou numériques…la plupart du temps en présence d’un public qu’il sollicite (un peu trop souvent) pour venir à la rescousse de son inspiration défaillante !
Lors des ateliers ouverts 2016, il réalisera une performance graphique numérique projetée sur les murs du bâtiment 75.
Sur invitation de Clear Mind Factory, il transformera également les locaux de cette entreprise en show-room avec la complicité d’Anne-Marie Ambiehl. Des oeuvres graphiques inédites et des meubles d’artistes s’y côtoierons dans une douillette atmosphère post-industrielle.