Frank Morzuch

Artiste visuel franco-canadien, Frank Morzuch explore les questions liées au paysage, qu’il soit virtuel, naturel ou construit, en interrogeant plus spécifiquement le point de vue à partir duquel s’exerce la vision. Ses propositions présentent une intrication subtile de la matière et de la lumière, associant des matériaux tels que branches et cailloux à des dispositifs électriques et magnétiques nécessaires pour tisser et défaire «l’étoffe du visible».S’intéresse aux chiffres et à leur incidence spatiale.D’une manière plus conceptuelle, ce travail le mène, dans le champ de l’histoire de l’art, à partir des gravures d’Albrecht Dürer, à questionner l’espace du regard afin d’imprimer son dessin non plus sur du papier mais directement dans l’esprit du regardeur.

Anne-Lise Mary

Anne-Lise Mary (Beaupréau, 1988) est une artiste brodeuse indépendante diplômée enArt de la Broderie.

Soucieuse des préoccupations écologiques actuelles, sa démarche se concentre sur l’upcycling. Elle chine, recycle et récupère toutes sortes de matières premières (bouteilles plastiques, emballages divers, végétaux, chutes de tissus…)qu’elle ajoute aux perles, paillettes, boutons… Elle créé ainsi des objets de décorations, des tableaux, des bijoux et des luminaires et répond également aux demandes des ateliers ou particuliers.

Sa démarche créative explore les différentes possibilités techniques de la broderie pour créer une illusion de mouvement comme si les œuvres devenaient vivantes.
Sa recherche des jeux de lumière, de l’équilibre des textures et des couleurs invite à une expérience visuelle et émotionnelle. Elle développe un univers empreint d’énergie par l’utilisation de formes graphiques et vives directement inspirés par l’art contemporain.
De détails en reliefs, on découvre peu à peu le monde chimérique qu’offrent les œuvres.

Stéphanie Muller

Pour créer, j’ai besoin de toucher et de manipuler les matériaux. J’utilise ceuxque j’ai trouvés, rencontrés, ramassés, récupérés… Plus ils sont usés, plus ilsm’inspirent. Mon travail commence avec du papier, du tissu, du métal, du bois et despetits objets, que je triture, assemble, couds, cloue ou colle sur toile, métal, bois ou carton.J’aime varier les supports et les matières, et jouer avec les couleurs des éléments bruts. L’ajout d’images de figures humaines ou animales, donne une signification à cet assemblage hétéroclite. Je cherche à faire naître des petiteshistoires, des tranches de vie, dans ces petits univers imaginaires.Je souhaite transmettre la fraicheur et l’innocence du monde de l’enfance,synonyme de découvertes et d’expérimentations, imaginaires ou réelles, sans aucunpréjugé.J’aime offrir des associations visuelles improbables, décalées, poétiques etdrôles. La forêt n’est-elle pas la ville des animaux sauvages ? La ville n’est-elle pasla forêt des personnes dites civilisées ? La cohabitation des deux est-elle possible ?

Morpho

Lors de notre installation dans le quartier, il y a sept ans, je me suis installée cet atelier sous les toits de notre maison afin de me préserver un espace de création au milieu de ma famille nombreuse. J’y croque, peint, sculpte, et bidouille…

Mini studio

Le mini studio est mon nouveau lieu de travail depuis l’été 2021. Son histoire est à écrire. Ce lieu intimiste est installé dans un appartement sous les toits. J’y retrouve avec plaisir l’espace et le calme nécessaire pour peindre et dessiner. Portée par un nouvel élan, j’y prépare la suite de mon évolution artistique, comme une chenille dans son cocon blanc.

Atelier mét(a)

L’atelier mét(a) est le nouveau lieu d’expérimentation de l’artiste- plasticienne Marie Lamarche. Tout jeune lieu artiviste, il prend la suite du Fournil anciennement ouvert sur Strasbourg et propose des rencontres culturelles et alternatives. Le brassage d’un art brut avec l’humus des forêts sauvages du Parc Régional des Vosges du Nord , octroie à ce lieu un caractère primaire et sacré. Venez nous rencontrer, le voyage risque d’être intéressant.