K-shoo

Loin des spéculations sur l’esprit et la matière, l’art et l’artisanat, la beauté et l’utilité. Je travaille sur l’objet pour lui donner vie dans l’alliage des matières, la juxtaposition des tons, l’ombre et la lumière. Chaque pièce (unique) devient équilibre, harmonie entre création artistique, design unique, décoration personnalisée. La terre céramique travaillée, sculptée, modelée, émaillée, associée ou fusionnée à d’autres matériaux (métaux, fer, bois, tissus…) devient l’objet décoratif et contemporain dont chaque espace se nourrit pour mieux respirer.

Cécile Kranzer

Cécile Kranzer crée des illustrations et des toiles poétiques à l’aide d’images découpées dans des magazines, des journaux, d’anciennes photographies, des emballages alimentaires ou des papiers qu’elle peint à l’acrylique. Elle s’inspire de la nature et des couleurs vives des villages d’Alsace. Chaque collage est unique et réalisé spontanément. Elle travaille aussi bien les petits que les grands formats.

Kempker M54

L’atelier ce trouve Mörschbergerstrasse 54, au fond à gauche, escalier étroit, au premier étage. Birgit Kempker y travaille ( dessins cahiers) et présente sa piece radiophonique » holidays from suicide. Hören im Zwischenzustand mit Iggy Pop, Birgit Kempker und Anatolatonal » et invite Anatolatonal, présent lui-même les 23 et 24 Mai « how to build and play shakuhachi »

KinoStub

Local de l’association KinoStub depuis 2019, ce lieu polymorphe, au coeur de la Krutenau et d’une vieille maison, s’imagine tout à la fois un atelier d’artistes en résidence, un cabinet de curiosités, un lieu d’échange et de formation, de projection, d’exposition in situ, pour l’association, ses invités et ses partenaires.Plusieurs artistes en résidence ont occupé l’atelier, et prochainement d’autres passionnés et esthètes, invités à réfléchir sur leurs parcours, leurs oeuvres, mais aussi imaginer, créer, rencontrer d’autres artistes. L’atelier Kinostub, a déjà accueilli pour ses résidences-expositions : ➔ octobre 2021 – février 2022 / Lucile Bally (résidence « en son absence »). En plusieurs épisodes. En coproduction avec l’association AEDEC.➔ juin 2021 / Pierre Petit de Paris de Paris (exposition « Big Bang »). En coproduction avec l’association AEDEC. ➔ juin 2021 / En parallèle, nous avons accueilli sur la place le forgeron Benjamin Schlunk et son oeuvre monumentale « SANS VENT HAUT » (Un événement L’Industrie Magnifique #2021). ➔ mai 2021 / Antoine Chabaux, de Nancy (Expo inscrite aux Ateliers ouverts 2021). ➔ 2021 / les Strasbourgeois Luka et Olivier (Expo collective inscrite aux Ateliers ouverts 2020).« In suspenso – Artistes en suspension »En cette année 2022, Kinostub caresse l’espoir d’arriver à construire des passerelles, mais déjà tisser des liens, entre des artistes confirmés et des artistes émergents.Un lieu et des moments de rencontre plurielle, avec un artiste (ou un collectif d’artistes) invité en résidence, qu’il soit en activité, en pause ou en panne, qu’il soit émergent ou confirmé, qu’il soit jeune ou moins jeune, qu’il soit d’ici ou d’ailleurs, pour partager un moment de vie, à travers une œuvre, une pratique, les forces et les faiblesses, et apercevoir les conditions de la création et le vivre-ensemble, suspendu entre une réalité complexe et la promesse d’un avenir toujours en mouvement. 5 artistes, rencontrés ici et là, de Strasbourg à Mulhouse, en passant par Douarnenez, ont déjà répondu à notre invitation : Arnaud Poiré (Strasbourg), Damien Lemercier (Strasbourg), Michele Morando (Mulhouse), Christian Botale (Strasbourg), et Mika Riou (Douarnenez).Expo, projection, rencontres, workshops & commensalité…L’association KinoStub, oeuvre dans l’intérêt général au développement de l’Art et de la Culture, par la création, la production et la diffusion de films, d’art vidéo, d’art numérique et contemporain, et par une réflexion sur les médias, ainsi qu’une transmission pour tout public d’un regard critique sur l’image. Présence au catalogue Le Mois de l’Autre (Education aux médias) de la Région Grand Est. L’association est soutenue par la Ville de Strasbourg et la Collectivité Européenne d’Alsace.

Karima Duchamp

Mon atelier est situé au 40 rue des trois rois dans le centre historique de Mulhouse, j’y suis depuis 2015. Auparavant, j’ai travaillé dans un atelier situé à la campagne et j’avais besoin de sentir la vie autour de moi. C’est pourquoi j’ai changé d’atelier. C’est le lieu central et privilégié pour mes inspirations, le bruit de la ville, les gens qui passent devant ma vitrine. je dois y aller tous les jours. C’est devenu un besoin pour voir évoluer mes travaux. C’est un lieu vivant, un cocon ou je passe beaucoup de temps, pas toujours pour créer de manière productive mais pour imaginer ou regarder mes travaux. J’aime me projeter dans ce que je fais, c’est très intuitif.

Katalysart

Katalysart est un nouvel espace de re’création, fondé par Kathleen Rousset. Au cœur de Strasbourg, il accueille à la fois son travail de graphiste plasticienne – faisant la part belle aux mots et détournements d’objets quotidiens –, et des ateliers artistiques tous publics, de 5 à 105 ans. Destinés aussi bien aux débutants et amateurs, les ateliers Katalysart ont pour vocation de libérer la créativité, en privilégiant des techniques basées sur l’expérimentation ludique, le lâcher-prise et la surprise… En semaine ou le week-end, dans un cadre convivial et bienveillant, ils offrent aussi l’opportunité de se retrouver autrement, en famille, entre amis ou entre collègues. Infos et réservations : www.katalys.art

Kuntzel Jean-Louis

En périphérie de Mulhouse, un atelier isolé. Des bâtiments agricoles transformés en un lieu de peinture. Silencieux.A côté du jardin et de la maison d’habitation.

Ketterlin Philippe

Masevaux, 1 place des Alliés : un lieu prédestiné pour l’atelier de Philippe Ketterlin ? Au coeur de Masevaux, sur la place du marché, l’atelier de Philippe Ketterlin se situe entre la mairie et l’ancien tribunal. Lorsque vous aurez finalement repéré l’atelier, vous serez accueilli(e)s sur trois étages, dans des univers aussi hétéroclites et chaleureux que l’artiste. Au rez-de-chaussée, vous aurez l’eau à la bouche avec un aperçu de la diversité de ses oeuvres, peintures et sculptures sans doutes mêlées à des objets chinés. Il vous fraudra ensuite gravir 2 étages pour découvrir l’appartement de Philippe : un verre vous sera sans doute servi pour mieux déguster ses oeuvres exposées dans ce lieu de convivialité. Enfin, au dernier étage, cerise sur le gâteau, vous aurez exceptionnellement accès à l’atelier de Philippe Ketterlin, dont les toiles amoncelées, les sculptures amorcées vous transporteront dans les mêmes secrets enfouis, les mêmes trésors cachés que les greniers de votre enfance. A coup sûr, vous trinquerez avec une de ses oeuvres, au point de devenir alliés !

Tae Gon Kim

A mes difficultés linguistiques de départ s’ajoutèrent donc des difficultés culturelles et personnelles à créer de la relation et à entrer en contact avec les autres, c’est-à-dire les membres de cette culture française qui se montrait, une fois dépassée la première impression somme toute familière, si différente. Pour tout dire, je ressentais une telle impossibilité à communiquer qu’elle rendait impensable toute possibilité d’intégration à un groupe quel qu’il soit en me faisant souffrir de mon isolement. Pour moi, qui était déjà peu enclin de par nature à rechercher la vie en société, entrer en relation avec mon entourage est alors devenu une nécessité absolue. C’est tout naturellement par l’intermédiaire de ma pratique artistique que j’ai tenté d’analyser et de résoudre mon problème relationnel. J’ai alors créé ce que j’appellerais des « objets collectifs expérimentaux » destinés à rassembler des personnes autour d’un dispositif à faire résonner des sentiments, un peu comme s’il s’agissait d’instruments de musique muets. J’ai alors invité tous ceux qui s’approchaient de mes travaux à participer à cette expérience qui n’imposait pas la maîtrise d’un langage commun mais seulement le désir de se réunir, ensemble, autour d’un objet artistique.

Birgit Kempker

Birgit Kempker vit et travaille à Bâle. Arts visuels. Expositions. Installations. Multimédia. Langage. Idées. Radio . Lesungen. Textes. Essais . Prose. Poésie. Hörspiel. Parallel worlds .Vidéo. Son. Concepts. Collaborations. Conscience. Elle enseigne art et langage à Bâle et Bienne.