Apolline Agard

Née en 1996 à Saint-Nazaire, Apolline Agard vit et travaille à Strasbourg. Diplômée d’un DNSEP art obtenu à la HEAR à Strasbourg en 2020, elle poursuit ses études en intégrant le Centre de Formation de Plasticiens Intervenants de la HEAR, afin d’inscrire sa pratique au sein d’un partage avec différents publics.

”J’interroge les formes que peut prendre le conte aujourd’hui dans le champ de l’art contemporain. Ma pratique s’articule autour de l’écriture, du dessin, de la gravure, de la performance et du film. Lorsqu’un cycle de création se termine, ces formes d’écritures variées me permettent d’envisager une nouvelle pièce permettant de circuler dans cet univers se jouant du décalage entre le réel et l’onirique : la poésie itinérante. Je me
consacre alors à la mise en scène de mes pièces en l’ouvrant à la collaboration (musique, lumière, jeu, danse) et en intégrant des non professionnels”.

Atelier de L’Évasion

L’Évasion, un atelier multiple Papiers, toiles, peintures, pigments, tissus, papiers peints, mosaïques, marteaux, plaques de linoleum, fils de coton, de laine, de fer… Au dernier étage de L’Évasion, dans un atelier baigné de lumière, neuf plasticiens et graphistes rivalisent d’idées, mêlent talents et techniques pour proposer un panel incroyable de prestations. Installés autour d’une grande et longue table, sous les poutres et la mezzanine où œuvrent les graphistes, les plasticiens travaillent, ensemble, tout au long de l’année, sur des projets aussi riches que variés. Ils répondent notamment à des commandes de clients, que ce soit des particuliers, des associations, des collectivités ou des entreprises. Ils créent ainsi toiles, fresques, sculptures, scénographies pour l’intérieur ou l’extérieur, illustrations, conception et réalisation d’affiches, documents de communication ou à vocation pédagogique, bandes dessinées, design d’objets (trophées, calicots, marionnettes…), logos, cartes de vœux standard ou personnalisées. Un public fidélisé atteste de la qualité des produits finis. Ces artistes professionnels animent également des ateliers participatifs (peintures, mosaïques, affiches, peinture au sol, rouleau illustré, marionnettes, gravure sur rhodoïd…). L’Atelier graphique et arts plastiques est une des composantes de L’Évasion, une structure foisonnante qui milite pour le droit à la différence, l’épanouissement de la personne en situation de handicap et son intégration dans la cité grâce aux arts et à la culture. Créé en 2004 par l’Apei Centre Alsace, L’Évasion est le seul Esat (Établissement et service d’aide par le travail) artistique et culturel en Alsace et un des rares établissements de ce type en France. Il permet à 20 artistes et techniciens, qui bénéficient du statut de travailleur handicapé, d’exercer une activité en vue de favoriser leur épanouissement personnel et social. Ensemble, ils font vivre un projet unique en son genre, à la croisée des chemins entre arts, culture, champs social et économique. Depuis sa création, le projet de L’Évasion n’a cessé de s’étoffer. En plus de son Atelier graphique et plastique, il englobe aujourd’hui un Espace d’échanges culturels, trois groupes de musique, une compagnie de théâtre, le festival Charivari!, ainsi qu’un Centre ressources culture et handicap.

Les ateliers McIntyre

Voici l’atelier de Lenore McIntyre et Muriel McIntyre. L’atelier se trouve à Turckheim, dans le quartier ancien, et fait place aux deux artistes, l’une peintre, l’autre sculptrice. En entrant dans la maison de 1700, vous arrivez au rez-de-chaussée, sur un couloir, comme dans beaucoup de maisons de la région. L’atelier de Lenore est à gauche, dans l’ancien chevrier! Cet endroit protégé permet un calme nécessaire pour la créativité et l’inspiration, du fait qu’il donne sur une cour intérieure : un petit jardin secret, cultivé par ses soins. Le lieu est parfait pour accueillir des visiteurs, de la musique et offrir de quoi désaltérer les convives. L’atelier de Muriel est sur la droite. Là, après avoir descendu quelques marches, on se retrouve dans un ancien caveau, spacieux et chaleureux. Il a accès au couloir et au jardin. Lenore, ayant étudié à l’Assenza Malschule à Bâle, trouve en ce lieu un espace lui permettant d’exprimer son ressenti à travers la peinture. Les toiles se composent d’un assemblage subtil de couleurs, agencées par le ressentie aiguillé de l’artiste. Muriel McIntyre est (bientôt) diplômée MAFA de l’Université d’Art d’Édimbourg (Ecosse). Suite à la situation actuelle, elle est restée en France, décidant de finir son diplôme dans les lieux de son enfance. En effet, plutôt que d’être confinée dans une petite chambre d’étudiant, elle a décidé d’installer son atelier dans le grand caveau de la maison de ses parents. Un espace sombre, grand, ayant besoin d’être habité car reclus dans le temps. Normalement, en dernière année d’un master en art, une grande exposition s’organise. De ce fait, j’aimerais utiliser les Ateliers Ouverts pour pouvoir présenter mon travail en Alsace, dans le cadre d’une exposition. La maison d’enfance est le lieu où tout a commencé, ou ma mère m’a introduit à l’art, à la créativité, à l’imagination constante. M’instruire dans ce lieu où j’ai grandi, que je n’ai jamais considéré comme pouvant être mon atelier, cette fois, je l’explore avec un œil nouveau. Cette cave fut un de soirées lycéennes, ou j’ai rencontré mon premier copain. Maintenant, c’est un lieu où je me retrouve avec moi-même : Muriel McIntyre, une artiste en devenir. Ce studio/atelier est différent de celui dont j’ai (normalement) l’habitude à l’université, qui est un petit espace avec, autour, beaucoup de monde bruyant. Ici, je suis seule, ce qui me permet de me concentrer sur les concepts, mes ressenties – mais aussi, je peux mettre ma musique à fond sans (trop) déranger !

Association pour la Recherche et la Promotion d’une Facture Instrumentale peu Commune

Léo Maurel est luthier inventeur, vit et travaille dans l’ancien presbytère de Dangolsheim, à 30km de Strasbourg, depuis 2010. Il invente, fabrique et commercialise de nouveaux instruments, joués par de nombreux musiciens, compagnies de théâtre et ensembles de musique, expérimentant dans les domaines du son continu et de l’héritage des musiques électroniques, tels que Erik M, Yann Gourdon, Tarek Atoui, Stephen O’Malley, Oiseau Tempête, etc. Après avoir travaillé sur des modèles de vielles à roue motorisées, ses dernières recherches gravitent dans l’univers des orgues. En tant que musicien, il joue dans l’ensemble Pancrace sur des orgues d’église et sur l’Organous, orgue poulpe initialement dimensionné pour les besoins du groupe mais qui servira dans bien d’autres projets, notamment dans deux projets récents de l’ensemble Hanatsu Miroir auquel il participe : Exorgue, et In C joué à l’opéra de Strasbourg en mars 2020.

Atelier 12

L’ atelier se trouve au premier étage d’ un bâtiment des anciennes filatures, situé en bordure de Guebwiller et Issenheim.

Animaillons !

Il était une fois, dans une ancienne usine, une équipe de passionnés épris d’art contemporain. Depuis 2007, l’association Art Puissance Art y rêvait projet après projet, soutenant la création sous toutes ses formes. Son engagement permit, avec le concours de l’espace Colod’art, la métamorphose d’un lieu industriel du quartier de la Meinau en pôle d’activités artistiques qui accueillerait bientôt le studio d’animation Animaillons… Place aux créatures fantasmagoriques ! Dans cet atypique atelier où l’on se fait des films, les fables les plus folles prennent vie sous les doigts d’artistes multi-média, avec pour seules limites celles de l’imagination. Du scénario au montage en passant par les différentes techniques d’animation, sans oublier la construction des décors et l’enregistrement des bruitages, on y cultive des savoir-faire traditionnels tels que dessin animé et stop-motion, ou des procédés plus méconnus comme la pixilation, le papier découpé, le sable et la peinture animée. Au détour d’un banc-titre, l’observateur attentif y découvrira les personnages des dernières productions en vidéo-mapping de Julie-Anne Weber, artiste plasticienne et réalisatrice de films d’animation, mais également une exposition-photo par le duo mère-fille Les J’mages; un environnement propice à l’élaboration de courts-métrages, mais aussi à bien d’autres rencontres…

Atelier de l’Instant

L’atelier de l’instant se situe au 25 rue kageneck. Depuis 2011, ce lieu d’expression, est rythmé par des temps de création, des stages d’images imprimées et des expositions collectives. Il est ouvert au public lors de ces créneaux ou sur rdv.

Au chARTbon

Créé depuis peu, l’atelier “Au chARTbon” succède à l’ancien Petit Atelier du Neudorf (PAN), qui avait déjà participé aux Ateliers Ouverts (en 2012, 2013…) aux côtés de l’artiste Caroline Laffargue. Résidant sur Andlau depuis bientôt 3 ans, j’ai souhaité renouveler cette belle expérience et recréer un espace dédié à la réflexion, à la création et aux visites (ponctuelles) d’un nouveau public. Le nom “Au chARTbon” (pour cet atelier) s’est imposé de part l’histoire de la maison dont il fait partie et de sa localisation : rue brûlée. J’ai voulu garder certaines traces, et l’humour auquel l’expression “être au charbon” fait écho. Cette année 2020, bien que difficile et compliquée pour beaucoup, y a été symbolique : reportés au mois d’octobre, les Ateliers Ouverts ont permis à cet atelier d’ouvrir enfin ses portes POUR LA PREMIÈRE FOIS et de répondre présent désormais chaque année (je l’espère) à cette manifestation / exposition plus « intime » et très enrichissante, tant artistiquement qu’humainement.

Art Studio Création

Pour cette nouvelle année, je vous invite dans mon atelier Art Studio Création pour découvrir mon travail et celui de Jade Pastorino. Le rendez-vous artistique et incontournable des Ateliers Ouverts, me donne la possibilité de montrer mes travaux à un public averti ou amateur. L’art me permet de m’évader et de trouver une nouvelle perspective sur le monde et ses habitants ainsi que sur une nouvelle approche de travail et de processus créatif. Comme à chaque édition, Jade Pastorino m’accompagne durant cette aventure artistique, cette année la collaboration, la découverte et l’expérimentation sont au coeur de nos recherches artistiques.

Atelier Du Désordre

L’atelier du Désordre se situe au coeur d’un grand jardin arboré. Un lieu calme et propice au travail artistique. En mutation il va, à partir de mai pouvoir accueillir des petit groupes dans le cadre de différentes initiations artistiques. Son point fort est la gravure avec différentes presses accessibles. C’est à l’occasion des ateliers ouverts que sera inauguré pour le première fois ce nouvel espace convivial et présentées les différentes activités pouvant s’offrir au public.