Stephan Jon Tramer

68220 Hégenheim

 

Dernière participation aux ateliers ouverts
2020

 

Techniques

  • Peinture

 

contact

60 rue de Bàle
68220 Hégenheim

sttramer@sunrise.ch
tél : 06 12 81 02 48
www.stephan-jon-tramer.ch

 

    Présentation

    Décisions sur la peinture Il est essentiel que mes images expriment la durée et le temps. La peinture est une activité intellectuelle qui utilise la matière colorée pour former une parabole du monde en forme et en surface. Mon envie de peindre est transcendantale. La pénétration poétique de la réalité m’est évidente. Je ne crois pas au “progrès” de l’art. Il n’y a pas d’évolution vers les plus avancés. Il existe différentes expressions mutuellement équivalentes. Nous sommes à une époque incomparable de l’histoire. Le passé y est présent et réapparaît dans un lieu inattendu sous une forme transformée. L’art est aristocratique dans son origine intellectuelle. Depuis le début, je me moquais des “tendances et modes”. Cela m’a confirmé dans l’hypothèse que voir avec des «spécialistes de l’art» ne se fait pas indépendamment, mais est limité et non libre en raison de préjugés. J’écoute et regarde à l’intérieur pour garder mes yeux libres du monde extérieur. Il ne me serait jamais venu à l’esprit de faire un choix exclusivement conceptuel pour la méthode de représentation. Seuls mes sentiments sont décisifs. Mon travail a toujours inclus le passage aux formes naturelles comme reflet des processus de création, qui sont éliminés dans les sentiments personnels qui sont largement exempts d’influences externes. Je n’ai jamais évité de penser à tous les aspects de la vie et j’ai donc dû supporter certaines difficultés intérieures et extérieures d’existence. Je n’ai jamais aimé le confort. Il s’agit de la forme et de la forme, qui dérivent de la réflexion sur les lois de l’art visuel. La peinture est l’exploration et l’investigation de l’intelligence d’une image. Son objectif est d’être une énigme insoluble en camouflage. Il y a d’autres choses qui se cachent derrière des choses dont personne ne sait de quoi elles sont faites.

     

     

    Parcours

    Stephan Jon Tramèr

    Né à Bâle en 1956.
    Matura au Humanistic Gymnasium Basel.
    Cours préparatoire et étude du poste d’enseignement des arts visuels à la Basel School of Applied Arts.
    1978 Décès du père et artiste Jon Curo Tramèr, professeur de dessin et professeur d’art au Gymnase Humaniste de Bâle.
    Emménagement dans l’atelier de son père dans la “maison studio de Bâle” au bord du Rhin.
    A étudié les techniques de peinture théoriques et pratiques en réalisme baroque, romantique et réaliste à la Hochschule der Künste HdK, à Berlin-Ouest.
    Court poste d’enseignement dans un lycée municipal. Par la suite, assistante de recherche à temps partiel au département de recherche en bâtiment de la préservation des monuments cantonaux de Bâle-Ville.
    Divers travaux de commande en design graphique, design de livre, modélisme.
    Voyages d’études en Allemagne de l’Est, Pologne, Hongrie, Italie. Visites d’étude répétées dans les Alpes. Nombreuses randonnées dans le Jura.
    2009 Déménagement dans un plus grand studio de la “culture Fabrik” à Hégenheim (F).
    S. J. T. a deux filles (* 1986, * 1989). Il vit à Bâle.