Emilie Picard

67200 Strasbourg

 

Dernière participation aux ateliers ouverts
2020

 

Techniques

  • Peinture

 

contact

11 rue saint Joseph
67200 Strasbourg

studio@emiliepicard.fr
tél : 06 29 60 79 69
www.emiliepicard.fr

 

    Présentation

    Une peinture s’inscrit dans le temps. On pense souvent qu’une oeuvre survit à son auteur, qu’elle dépasse le trépas, et devient l’objet de la mémoire d’une âme, d’une histoire. Pourtant les peintures s’effacent, se détériorent et il est de plus en plus complexe de les faire durer.

    Que devient une oeuvre après la vie de son créateur?

    Émilie Picard s’est posé cette question. Artiste peintre contemporaine, son travail convoque les souvenirs, les restes et le temps qui passe. Comme une scène de théâtre dont les acteurs auraient précipitamment fuit les planches, les objets installés par Émilie sont cabossés, déchirés, meurtris. Ses peintures ont une double lecture.

    D’une part, il y a le travail du temps – sur la toile figure la disparition avant qu’elle n’ait vraiment lieu. Les toiles d’Émilie Picard sont pâles et lumineuses ; elles donnent le sentiment de regarder de grands formats surexposés, comme si le temps avait déjà fait son travail, le décor s’efface, le blanc est omniprésent. Ce blanc constitue la base de la toile, la base du travail de couleur qu’Émilie appose par la suite en prenant soin de ne pas donner la touche de trop, celle qui déséquilibrerait l’impression ondulatoire entre le fond et la scène. Cette relation

    entre le dessin et son support s’inscrit dans une

    logique vibratoire et permet d’écrire l’oeuvre au passé. Fortement nourrie des oeuvres de Giotto, notamment des fresques de la chapelle des Scrovegni à Padoue, Émilie Picard questionne la relation de l’oeuvre avec le temps, à ses usures et ses reliquats. La disparition de l’image importe autant que celle de son contenu.

    D’autre part, il y a le jeu de la mémoire, des souvenirs personnels, ceux de l’artiste et ceux liés au regard du spectateur. Des débris, des objets et végétaux, beaucoup de matière minérale et quelques attributs liés à l’enfance font partie du décor. La plupart du temps les objets s’amoncellent pour former de petites ruines au dehors, tels des vestiges périssables du passage d’un personnage déjà manquant. Ces micro-architectures sont le symbole puissant de l’action de l’Homme extrait de son quotidien. Aussi nous pouvons imaginer une oeuvre dans une oeuvre qui ne demande qu’à sortir du cadre ou au contraire à s’y inscrire durablement malgré ce blanc qui rogne.

    L’impression que l’image tend à disparaître et ne restera plus longtemps agit comme une urgence à expliquer ce que l’on y voit, à comprendre pourquoi cet objet se retrouve ici. Émilie Picard nous fait nous raconter des histoires. Et l’urgence va plus loin : les cadres mêmes tendent à se fendre. Des fissures apparaissent à la surface de l’image, comme si elles étaient prêtes à exploser pour laisser jaillir le blanc. D’où cette question relative : s’agit-il d’une disparition ou de l’apparition de ce que nous ne voyons pas encore et qui ne demande que présence ici bas ?

    Lorine Boudinet, 2019

     

     

    Parcours

    EXPOSITIONS PERSONNELLES
    2023
    Vanitas, UniX Gallery, New York (USA)
    2022
    Degrés Est : Emilie Picard, FRAC Lorraine, Metz
    Drama, Maison Louis Jardin, le Mesnil-sur-Oger
    2021
    Abstandsmeister, GEDOK, Stuttgart (DE)
    La Borne, Le POCBT, Auneau-Bleury-Saint-Symphorien
    2018
    La part de l’ombre, Galerie B.Gillig, Strasbourg
    2017
    Intramuros, Kunstverein Bitscherland/Artopie, Meisenthal
    Emilie Picard & Guests, Galerie B.Gillig, Strasbourg
    2016
    (Enchanté), La Résidence, Dompierre-sur-Besbre
    2015
    De Barbarie, Espace GT, Marseille
    2013
    Guinguette, Pavillon M, Marseille
    Interlope, Galerie des Arts Ephémères, Marseille
    2011
    Paravent, Lycée Jean Perrin, Marseille
    Une île, Maison de la Corse, Marseille
    EXPOSITIONS COLLECTIVES
    2023
    Art Chicago, Art Fair, Chicago (USA)
    Around the word in 24 days, UniX Gallery, New York (USA)
    Intersect Palm Spring, Art Fair, Palm Springs (USA)
    2022
    Aller-retour, Rathaus Stuttgart (Germany)
    Bridges, Galerie LJ, Paris
    18e Biennale d’art contemporain de Champigny-sur-Marne,
    Champigny-sur-Marne
    2021
    ST-ART, European Contemporary Art Fair, Strasbourg
    2020
    Ends, Bastion XIV, Strasbourg
    Intensive Impressions, Galerie Kunsthalle Palazzo, Liestal (CH)
    Planète, La Source La Guéroulde
    2019
    Vendange tardive, Abbaye Saint André – Centre d’art contemporain Meymac
    ​À base de Pipiping-Pong, Bastion XIV, Strasbourg
    2018
    Les pieds chauds sur une mince couche de glace, Städtische Galerie Stapflehus, Weil am Rhein (DE) Good News, Galerie Kunsthalle Palazzo, Liestal (CH)
    Novembre à Vitry, Galerie Jean Collet, Vitry-sur-Seine
    2016
    Novembre à Vitry, Galerie Jean Collet, Vitry-sur-Seine
    La Résidence, territoire d’artistes, Lycée Jean Monnet, Yzeure
    Le Bouquet!, HEAR, Strasbourg
    Limite(s), Centre d’Art Contemporain APONIA, Villiers-sur-Marne
    2015
    Grand Prix de Peinture de Saint Grégoire, Saint Grégoire
    Parcours de l’art, Cloître St Louis, Avignon
    Elstir, 30ème rdv des jeunes plasticiens, Saint Raphaël
    2014
    L’Onde au risque de ses images, Centre d’Art Contemporain APONIA, Villiers-sur Marne
    Les p’tits papiers, Exposition duo avec Leïla Rose Willis, La Jetée, Marseille
    2011
    Open studio, Association Castelo d’If, Lisbonne, (PT)
    À Vendre, Château de Servières, Marseille
    Monstruosité ou la beauté fascinante du difforme, Espace Culture, Marseille
    2010
    Archipelique2, Galerie des Grands Bains Douches, Marseille
    RÉSIDENCES / PRIX / BOURSES
    2023
    49 Nord 6 Est – Frac Lorraine, Résidence d’artistes, Metz
    2022
    La Fileuse, Résidence de création
    2021
    Prix Carré sur Seine, nominée
    2020
    GEDOK, Résidence croisée, Stuttgart (DE)
    Résidence à domicile, Bourse FRAC Alsace
    2019
    Chamalot, Résidence d’artistes, Moustier-Ventadour
    Résidence La Source, la Guéroulde
    2018
    Résidence MI.A.A, les Argousiers, Merlimont
    2017
    Résidence Artopie, Résidence d’artistes, Meisenthal
    2016
    Palissart, Evreux
    Résidence d’artiste, Moncontour
    La Résidence, Résidence d’artistes Dompierre-sur-Bresbe
    2015
    Résidence L’entreprise culturelle, Résidence d’artistes, Villa du Lavoir Paris
    Nominée Prix Elstir, St Raphaël
    2009
    Résidence Villa Luminy, Résidence d’artistes, ESBAM, Marseille
    CATALOGUES / PUBLICATIONS
    2019
    Catalogue d’exposition Intensive Impressions texte de Kitty Schaertlin
    Catalogue d’exposition Vendange Tardive, texte de Christian Garcelon
    Sans la peinture, texte Lorine Boudinet, revue Gros Gris
    2018
    À fleur de mur, texte Michel Loetscher
    Catalogue d’exposition Emilie Picard édité par la galerie Bertrand Gillig
    Catalogue d’exposition Novembre à Vitry 2018
    2016
    Catalogue d’exposition Emilie Picard, (Enchanté) textes de Vanessa Morisset et Anne Malherbe
    Catalogue d’exposition Novembre à Vitry 2016
    2015
    Cap au Sud, texte de Jean Paul Gavard-Perret publié dans BOUM!BANG!
    Catalogue d’exposition Parcours de l’Art
    FORMATION
    2015/2016 Centre de formation des plasticiens intervenants HEAR, Strasbourg
    2009 DNSEP (Félicitations) ESADMM, Marseille
    2007/2008 Programme d’échange, Prague, (CZ) VSUP, Academy of Art, Architecture and Design