Édito


Aller à la rencontre des artistes qui dans chacune de leurs productions laissent résonner les sentiments d’une époque et d’un territoire, c’est explorer pour s’explorer. Car l’oeuvre d’art n’est jamais simplement un objet extérieur à soi : contemplée, elle nous contemple en retour. Ce miroir de l’art, ce reflet de soi, pourrait être le fil directeur d’un parcours – là où la peinture et la photographie nous avalent dans leurs points de vue ; où la sculpture et l’installation nous demandent d’être arpentées, parfois longuement, pour puiser la force de leur message en s’alimentant d’une portion de notre vie ; où le design questionne la fonction des objets en renversant leurs usages, mais aussi en montrant comment nos comportements peuvent être conditionnés par les choses elles-mêmes.

Ces créatrices et ces créateurs qui évoluent dans un espace régional et transfrontalier marqué par une vitalité artistique exceptionnelle affirment chacun à leur manière que l’oeuvre d’art peut toujours – quelle que soit la situation dans laquelle elle est prise – déplacer les regards, élargir les perspectives, ouvrir la voie d’autres réalités, de réelles égalités, et ainsi agir sur chacun d’entre nous.

Stéphane Roth

Directeur du festival Musica
invité à réaliser un parcours choisi
Ateliers Ouverts 2020