Thomas Rebischung

67000 Strasbourg

 

Dernière participation aux ateliers ouverts
2020

 

Techniques

  • Dessin
  • Illustration
  • Peinture

 

contact

1 rue du rempart
67000 Strasbourg

thomasrebischungt@ateliers-ouverts.net
tél : 06 18 29 97 10

 

Présentation

Mon travail s inspire du sacré, du symbolique. Par le dessin, la peinture ou le collage, je questionne ce qui nous anime en tant que société, ce qui nous uni en tant qu’humains, ce qui nous réuni en tant que citoyens. Les ?gures monstrueuses qui peuplent mes dessins sont souvent issues de manuscrits ou d’enluminures du moyen-âge. Ces images ancestrales se font l’écho des visions et des rêves de l’homme contemporain. Mes dessins et peintures sont des sortes d’incantations, des appels aux spectateurs à regarder différemment le monde qui nous entoure. Les Djinns ?gure le retour du religieux dans la sphère publique, les pieuvres sans tête font écho au travaux d’économistes sur les multinationales, les animaux parlent de leurs extinctions proches. Les paysages apparaissent comme des décors, voyages du regard. L’actualité écologique les transforme en paradis perdus. Le politique joue de ces signes, les religions manipulent ces symboles, les médias conforment nos regards. J’essaie de les décrypter, de les ré-encoder dans un monde nouveau.

 

Parcours

Né en 1982, vit et travaille à Strasbourg. Il est diplômé de l’ENSAAMA en 2003. Après quelques années de sculpture, il revient au dessin et travaille en tant qu’illustrateur, graphiste, décorateur pour la télévision ou storyboarder. Il fonde avec des amis le groupe de musique Haut Débit, avec lequel il passera 12 ans à expérimenter musicalement et plastiquement des formes de créations collectives. Depuis 2013 il travaille avec la compagnie Luc Amoros sur des spectacles de rue où se mêlent peinture, théâtre et Musique. En parallèle, il oriente son travail vers la rue, sous les pseudos de Bisch ou Le Petit Réactif et se pose  la question de l’art visuel dans l’espace public. Il est artiste associé au lancement du projet « l’Art et vous » à Aix en Provence en 2017 et questionne le dessin comme outil de médiation sociale. Il intervient également auprès d’associations lors d’ateliers dans les quartiers ou en prison.