Dagmara Stephan

67000 Strasbourg

 

Dernière participation aux ateliers ouverts
2015

 

Techniques

  • Objet
  • Technique mixte

 

contact

1, rue du Rempart
67000 Strasbourg

dagmara.stephan@gmail.com
tél : 07 53 94 77 41

 

    Présentation

    Je suis venue au tricot un peu par hasard, alors que j’avais déjà entrepris un bon bout de chemin en tant que performeuse. Je me suis dirigée intuitivement vers le textile pour son relation intime au corps. J’ai toujours été fascinée par les objets fabriqués industriellement pour leur dimensions virginale, qui, malgré leur apparence intacte, sont déjà chargés d’histoires et de contacts avec les corps de ceux qui les ont fabriqués et manipulés avant leur acquisition. Mon entrée en matière était motivée par le désir d’apprendre un savoir faire qui me permettrait

    Je suis venue au tricot un peu par hasard, alors que j’avais déjà entrepris un bon bout de chemin en tant que performeuse. Je me suis dirigée intuitivement vers le textile pour son relation intime au corps. J’ai toujours été fascinée par les objets fabriqués industriellement pour leur dimensions virginale, qui, malgré leur apparence intacte, sont déjà chargés d’histoires et de contacts avec les corps de ceux qui les ont fabriqués et manipulés avant leur acquisition. Mon entrée en matière était motivée par le désir d’apprendre un savoir faire qui me permettrait d’effacer la trace du fait-main et me rapprocher au plus près de ces produits courants.

     

    J’explore les relations entre la création artistique et la production textile en improvisant des variations sur des formes de départ connues (une chausette, gant  une chaussure) en détournant les techniques conventionnelles de leur production. Je pousse les softwares de textile, conçus pour créer des motifs texturés, afin de donner forme à des volumes auto-structurants. De cette façon le motif décoratif (typiquement superficiel) devient armature.

     

    La subversion des fonctions et du schéma hiérarchique penseur-faiseur (qu’on pourrait tout aussi bien interpréter selon les idées de domestique-professionnel et féminin-masculin) est au coeur de ma pratique. La ré-appropriation de ces structures préconçues est toujours l’occasion pour moi de questionner ma place à l’intérieur du système de la production d’objets et son histoire. Comment ce genre de questionnement conceptuel trouve sa forme par la pratique d’un savoir enraciné dans le geste ? Comment aborder ces questions par la mémoire du corps et sa performativité ?

     

    Parcours

    Artiste et designer Canadienne, diplômée en Art à l’université Concordia de Montréal (1999), et en construction textile au CTCM de Montréal (2010), en 2012 elle obtient son Master en design textile à la Konstfack de Stockholm. Elle se spécialise en maille et applique sa recherche artistique aux domaines les plus variés. Travaillant entre Bruxelles, Paris, et les Pays-Bas et collabore avec des designers et stylistes, pour lesquels elle développe la recherche technique sur la structure textile. Au théâtre avec la création d’objets scéniques, notamment pour la compagnie MELO à Stockholm, ou pour la création du Mandarin Merveilleux de Bela Bartok, dont la première a été présentée à l’opéra de Limoges en 2018. Membre fondateur du groupe féministe de performeuses WWKA, avec qui, entre (1999-2010), elle créé plus d’une centaine d’oeuvres et de performances. Son travail a été présenté par plusieurs institutions de l’art en Amérique du Nord et en Europe. Le détournement des pratiques de production industrielles et artisanales, au service d’une approche créative et critique du faire, est au centre de ses intérêts.