Capucine Vandebrouck

67000 Strasbourg

 

Dernière participation aux ateliers ouverts
2020

 

Techniques

  • Installation
  • Sculpture
  • Technique mixte

 

contact

4 rue de la Coopérative
67000 Strasbourg

capucinevandebrouck@gmail.com
tél : 06 76 32 98 85
http://www.capucinevandebrouck.fr/

 

    Présentation

    En 1967 Robert Morris réalise à la Western Washington University une oeuvre emblématique intitulée Steam Cloud, simple nuage de fumée s’échappant du sol. A l’époque où l’artiste américain conçoit ce travail, il s’agit de penser une oeuvre comme forme aléatoire, changeante et impermanente. Il parlera d’anti-form dans un texte paru en 1968, en rupture avec les canons du minimalisme qui domine alors la scène artistique américaine. De là, on pourrait tirer les nombreux fils d’une généalogie artistique en étoile, où se mêleraient entropie, hasard, ambiguïté fondamentale, immatérialité, disparitions et effets de leurre. C’est dans cette trame que viendrait se loger le travail de Capucine Vandebrouck, quelque part entre les élevages de poussière de Duchamp et les scribbles de Sol le Witt, entre les tenants de l’arte povera et les coulées d’asphalte de Smithson, entre l’élégance âpre d’Eva Hesse et les alchimies visuelles d’Ann Veronica Janssens ou Edith Dekyndt. […] Capucine Vandebrouck travaille avec des matériaux, des techniques, des méthodes dont elle ne maîtrise pas forcément les tenants et les aboutissants, comme s’il s’agissait de révéler les secrets de la matière et l’aura invisible des objets qui nous entourent, de rendre palpable ce qui échappe. La lumière, la chaleur, l’humidité, l’écoulement ou l’évaporation de l’eau sont autant de phénomènes naturels et immatériels dont elle accueille l’évanescence avec une bienveillance poétique. […] Elle tend d’étranges miroirs qui déforment ou perturbent le monde tel que nos sens le perçoivent […] Semblant suspendre le temps et le mouvement, l’artiste donne forme à des phénomènes invisibles ou insaisissables […] Elle ne nous propose pas de croire à ce que nous voyons, mais elle ne souscrit pas non plus à la doxa minimaliste du « what you see is what you see / ce que vous voyez est ce que vous voyez ». L’artiste suggère plutôt que ce qui se voit est aussi important que ce qui ne se voit pas, ce que l’ont sait aussi intense que ce qu’on l’ont tait. Marie Cozette Rome, janvier 2017 Extrait du catalogue Mirari, imprimé grâce au soutien de l’Institut français de Stuttgart.

     

    Parcours

    EXPOSITIONS PERSONNELLES

    2021
    Radiants extended, galerie Gilla Loercher, Berlin, Allemagne.
    2021
    Keep Going, Espace Suzanne Savary, Thionville, France.
    2019
    Filigranes, Musée Français de la Photographie, Bièvres, France.

    2019
    Variations, Project Room, Espace art et essai, curateur John Cornu, Rennes, France.
    2018
    Floaters, galerie Gilla Loercher, Berlin, Allemagne.
    2017
    Fata Morgana, galerie der Stadt, Sindelfingen, Allemagne.
    Mirari 2, galerie Houg, Paris, France.
    2015
    Efflorescence, La Grande Place, un partenariat avec le Centre Pompidou Metz et la Fondation d’entreprise Hermès, curatrice Hélène Guenin, Saint Louis lès Bitches, France.
    Mirari 1, CEAAC, Strasbourg, France.
    2014
    Open Studio, résidence Synagogue de Delme, Lindre-Basse, France.
    2012
    Project Room n°10, Crac Alsace, Altkirch, France.

    EXPOSITIONS COLLECTIVES
    2021
    Sélest’art, biennale d’art contemporain, Sélestat, France.
    2021
    Vision Troublée, galerie sono, Paris, France.
    2021
    Perspectives #01, Frac Alsace, curatrice Felizitas Diering, Sélestat, France.
    2020
    Talents Contemporains 8ème édition, Wattwiller, France.
    2020
    Prismes, CEAAC, curateurs Élodie Gallina et Gérald Wagner, Strasbourg, France.
    2019
    La Mesure du monde, Mrac Occitanie Pyrénées / méditerranée, curatrice Sandra Patron, Sérignan, France.
    Où sommes-nous, La Kunsthalle Mulhouse, curateurs Chantal Molleur, Aaron Pollard, Sandrine Wymann, Mulhouse, France.
    Variations, Espace art et essai, curateur John Cornu, Rennes, France.
    2018
    Assemblée, Les 25 ans du centre d’art, Synagogue de Delme, France.
    Cosmogonies, au grè des éléments, MAMAC, curatrices Hélène Guenin et Rébecca François, Nice, France.
    Industrie Magnifique, un partenariat avec le Frac Alsace, Strasbourg, France.
    2017
    62ème salon de Montrouge, Paris, France.
    2016
    Fabric, galerie Gilla Loercher, Berlin, Allemagne.
    Session#1 Instantanés, galerie Backslash, Paris, France.
    Exposition 45° Nord 4° Est, galerie Bernard Ceysson, Saint Étienne, France.
    Prix de la galerie du Haut Pavé, Paris, France.
    Jeune Création 66, galerie Thaddaeus Ropac, Paris, France.

    RÉSIDENCES
    2017
    Ouest-Ost, un partenariat avec le Centre Français de berlin, la FEFA et le Gœthe Institut, Berlin, Allemagne.
    2014
    Synagogue de Delme, atelier résidence de Lindre-Basse, France.
    Fonderie Darling, Montréal, Canada.
    Kunststiftung Baden-Württemberg, un partenariat avec le CEAAC et l’Institut français de Stuttgart, Allemagne.