Aurélie De Heinzelin

67000 Strasbourg

 

Dernière participation aux ateliers ouverts
2020

 

Techniques

  • Dessin
  • Peinture

 

contact

154 Rue Boecklin
67000 Strasbourg

aureliedeh@gmail.com
tél : -
https://aureliedeheinzelin.ultra-book.com

 

    Présentation

    C. et D. sont dans le couloir et admirent les tableaux de C. Je passe devant un tableau de chevalier allongé et ne peux m’empêcher d’admirer l’ambiguïté qui se dégage de ce chevalier en armure : sa féminité et sa juvénilité alliées à sa force masculine, à sa puissance guerrière. Sa grâce céleste, irréelle, et sa force tellurique. Je crie à qui veut l’entendre « Quelle ambiguïté ! Quelle ambiguïté ! ». Et ces mots résonnent pour moi comme la plus belle des choses que l’on puisse faire en peinture. Rêve du 17 juin 2010 Je suis peintre. Je vois mon travail comme un carnaval, un lieu où tout est possible. Dans mes tableaux, je vis une « autre » vie, libre de toute morale et affranchie de la réalité. Si je suis bien élevée dans la vraie vie, je suis une peintre « dé-polie », « dé-policée ». Mon père spirituel est Otto Dix. Ma mère spirituelle, Paula Rego. Peindre, pour moi, c’est pouvoir être à la fois une bonne sœur et une mère maquerelle sans que cela pose problème. C’est créer des êtres hybrides, un homme qui a des seins, une femme qui a 3 jambes. C’est faire cohabiter dans le même espace-temps mon amie Célie et Gargantua, le personnage de Rabelais peint par Doré. C’est vivre dans un monde où lilliputiens et géants se côtoient. C’est avoir un visage bleu. C’est piétiner un ancien amant et qu’il s’en sorte sans une égratignure. C’est autoriser une histoire d’amour entre mon ami Guillaume et une statue de marbre. C’est escalader à mains nues une montagne infranchissable sans être alpiniste. C’est avoir tranché une tête et se balader avec en bout de bras sans risquer la prison.

     

    Parcours

    Expos personnelles (sélection)
    2019 . Nocturnes, Galerie Bernard Jordan, Paris (F)
    2018 . Aurélie de Heinzelin + Capucine Vandebrouck, Goethe Institut Nancy (F)
    2016 . Eux, Galerie Jean-François Kaiser, Strasbourg (F)
    J’aime le souvenir de ces époques nues, Galerie Beim Engel, Luxembourg (L)
    2015 . Jeux interdits, Galerie Malebranche, Paris (F)
    2012 . Natures mortes, vivantes, Städtische Galerie Stapflehus, Kunstverein Weil-am-Rhein, (D)
    2011. L´hiver Otto, CEEAC Strasbourg, (F)

    Expos collectives (sélection)
    2019 . Nuit Noire, Galerie Kashagan, Lyon (F)
    Rouges Crépuscules, dans le cadre de la Régionale 20, La Chaufferie, Strasbourg (F)
    Portraits. Autoportraits. Autres portraits. A l’ère 4.0, Galerie du Comble, Virton, (B)
    2018. L’Atelier contemporain, Fondation Fernet-Branca, Saint Louis (F)
    Shellebrity, Galerie Julio Gonzalez, Arceuil (F)
    I am what I am, Ici Gallery, Paris (F)
    2017. Playlist, Galerie Erratum, Berlin (D)
    Kunstschorle, Projektraum Ventilator, Berlin (D)w
    Eden, Galerie Jean-François Kaiser, Strasbourg (F)
    2016. La Force de la peinture, Galerie du Comble et caves de l’Hôtel de ville, Virton, (B)
    Bastion ! Nei Liicht et centre d´art Dominique Lang, Dudelange (L)
    Retables, Galerie Jean-François Kaiser, Strasbourg (F)
    2015. Bastion ! Galerie der HbKsaar, Saarbrücken (D)
    Furiosité, Galerie Frédéric Lacroix, Paris (F)
    2014. Bastion ! Kunstverein Bitcherland-Artopie, Meisenthal (F)
    2012 . Le Rêve est une seconde vie, 6B, Saint Denis (F)
    2010 . 55e salon de Montrouge, Montrouge (F)