Anthony Abrieux

68470 Fellering

 

Dernière participation aux ateliers ouverts
2022

 

Techniques

  • Photographie
  • Technique mixte

 

contact

5 rue des Fabriques

68470 Fellering

anthony.abrieux@lilo.org
tél : 07 56 87 41 42
https://anthonyabrieux.com/work

 

     

    présent dans l'atelier

    106 - Atelier de reliure

    Présentation

    Anthony Abrieux est un auteur qui écrit des univers vastes, conscient de la place que demande l’observateur. Puriste moderne selon ses termes, il ne retouche jamais ses œuvres au-delà du post-traitement et du développement. C’est un travail d’éclairage strictement créatif et de capture d’instant qui a existé. Inspiré autant par Caravage, Darius Khondji, William Bouguereau, Gordon Willis que Victor Brauner, Damien Deroubaix, David Lynch que par David Cronenberg, il est sensible à l’impact émotionnel d’une oeuvre et à l’attachement que l’on ressent pour l’objet, qui fait sens, qui parle de soi, de son passé, de son intérieur. D’une expérience riche en voyages et en échanges, Anthony Abrieux s’est immergé au sein d’un éventail large de créatrices et créateurs afin d’en comprendre le processus, à commencer par Jean-Sebastien Bach, Thom Yorke, Gustave Doré, Beth Gibbons, Fritz Lang, Marilyn Monroe, Quentin Dupieux, Orlando Gibbons, Stanley Kubrick, Jaco Pastorius, Marguerite Yourcenar… Les oeuvres d’Anthony Abrieux parlent de l’âme, des mains, du regard que l’on porte sur un miroir dans un univers individualiste. Elles parlent de l’intérieur qu’on s’imagine et donc qu’on vit. Elles sont l’histoire d’un humain qui observe une oeuvre, à moins que ce ne soit l’inverse. Elles parlent du corps, elles parlent de ce monde. Dans la technicité de porter un instant vécu ou rêvé sur le papier, en le numérisant d’abord, puis dans le soin apporté à chaque pixel, chaque point d’impression, il affirme qu’il est auteur-photographe comme il aurait pu être peintre ou sculpteur. C’est simplement l’affinité technique qui l’a mené – à ce jour – à se vouer à la photographie. Artiste visuel et artisan de l’objet il présente également des oeuvres numériques et des NFT, convaincu de leur potentiel artistique avec, toujours en ligne de mire, la finalité de l’oeuvre sur papier, encadrée, accrochée, éclairée. Quand la lumière et ses couleurs sont enfin maîtrisées. Par cette proposition multiple, l’intention d’Anthony Abrieux est clairement de poser des actions artistiques collaboratives entre l’acquéreur et lui-même, d’accompagner les projets d’acquisition par du conseil, mais aussi de mêler commande et création pour des installations uniques autant que personnalisées afin de donner davantage de place à l’acquéreur. À l’occasion des Ateliers Ouverts il développe des procédés d’attachement à la mémoire et de propositions artisanales dans une collaboration avec Virginie Kubler-Sutter, relieuse d’art et modèle, dont le travail traditionnel des matériaux et des styles sur mesure mène à la création de livres, de carnets, d’objets précieux s’approchant au plus près de l’intimité de l’ouvreur, du découvreur, lui permettant de se poser des questions telles que : « Qui suis-je? » « Mes souvenirs sont-ils exacts? » « Mon regard a-t-il changé? » « Comment transmettre ma mémoire? » « Comment transmettre mon histoire? »

     

    Parcours

    Issu du spectacle vivant, Anthony Abrieux vient de signer la lumière de la dernière création du directeur du CDN Strasbourg, Renaud Herbin, dont la Première a eu lieu le 4 mars 2022 pour l’ouverture du festival des Giboulées. Parcours alambiqué de lumière d’opéra, de danse, de cirque contemporain et de théâtre : il a évolué en intermittence à l’Opéra du Rhin, l’Opéra de Rouen, le TNS, le CDN Strasbourg, la compagnie XY et la compagnie Ratpack, l’ensemble Correspondances Sebastien Daucé et le Poème Harmonique, ou encore pour l’Ensemble K avec une création lumière à Yokohama en octobre 2021. Il se passionne dès son premier filage pour l’impact des photons sur l’âme. Il forge sa sensibilité d’abord au CNAC et à la Comète tout en se plongeant dans des livres de physique et de biologie pour comprendre la photométrie et la vision humain. Il aiguise son savoir grâce aux expositions photographiques et de peinture, aussi bien que par le cinéma d’auteur, pour fabriquer des tableaux scéniques. Naturellement attiré par la photographie depuis une vingtaine d’années, c’est finalement un manque qu’il lui fallait combler, celui de pouvoir proposer des oeuvres en dehors du spectacle vivant. Des objets figés, exposés, artisanaux et artistiques. Avec une formation supplémentaire de consultant en image, Anthony Abrieux a élaboré de nouveaux processus créatifs entre le modèle et son photographe, par un travail sur le corps et la colorimétrie humaine.